Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • CINQ JOURS de KENNEDY Douglas

    cvt_Cinq-jours_6121.jpegDans le Maine, de nos jours. A 42 ans, Laura Warren sent qu’elle est à un tournant de sa vie. Depuis quelques temps, cette technicienne en radiographie, au professionnalisme et au sérieux loués par tous, se surprend à être de plus en plus touchée par la détresse de ses patients. Elle ne trouve pas beaucoup de réconfort à la maison : son mari est sans emploi depuis 19 mois ; son fils, artiste dépressif, se morfond depuis sa rupture amoureuse et sa fille s’apprête à partir à l’université. Aussi voit-elle dans cette conférence à Boston une parenthèse bienvenue, sans imaginer que ces quelques jours vont bouleverser à jamais son existence… Richard Copeland est lui aussi en pleine confusion. A l’étroit dans un mariage contracté par dépit plus que par amour, incompris par une femme devenue de plus en plus distante, frustré professionnellement et connaissant de grandes difficultés avec son fils, un garçon brillant mais psychologiquement très instable, il rêve de s’échapper. Entre ces deux esseulés, une folle passion, un aperçu du bonheur, un avant-goût de liberté. Une autre vie serait-elle possible ? Et pourtant… Et si, finalement, la plus grande peur de l’homme était d’accéder au bonheur ?

    "Très bon livre qui donne aussi à réfléchir sur notre propre vie. Subtilité des sentiments, belle écriture qui donne envie de découvrir tous les livres du même auteur". C.N.

  • LA MAISON DE L'ANGE de McCullough Colleen

    la maison de l'ange mccullough.jpg

    À vingt et un ans, Harriet, une jeune infirmière, décide de prendre son indépendance et loue un appartement dans un quartier mal famé de Sydney.
    Dans cette maison, dont la propriétaire pratique les arts divinatoires, Harriet noue des liens d'amitié avec les loca­taires. Portée par l'atmosphère bohème du lieu, elle s'initie aux plaisirs des sens et découvre l'amour.
    En ce début des années 1960, la vie n'est pas qu'une longue fête sans fin. Quand le drame survient, Harriet, qui s'est prise d'affection pour Flo, la fillette autiste de sa propriétaire, n'hésite pas. Ce petit ange de quatre ans, attachant et mystérieux, est en danger. Elle tente alors de la mettre à l'abri...


    Née en 1937 à Wellington (Australie), Colleen McCullough suit des études de neurophysiologie, qu'elle achève en Angleterre. Elle travaille ensuite plusieurs années durant à l'Institut pour la santé de l'enfance de l'Université de Londres. Elle publie son premier roman, Tim, en 1974, trois ans avant son succès international, Les oiseaux se cachent pour mourir. Avec son plus récent roman, Corps manquants (l'Archipel, 2007), elle aborde un nouveau genre : le thriller.

    « Colleen met beaucoup d'elle-même dans son personnage. Un roman attachant qu'on ne lâche pas

    "Livre très agréable à lire avec une Happy end !" C. N.

  • LA SONATE DE L'OUBLI de Montefiori Santa

    la sonate de l'oubli montefiori santa.JPG

    À Buenos Aires, fin des années 40, la communauté anglaise vit au rythme des tournois de tennis, des bals de débutantes et du thé que l'on prend à l'ombre de la pergola. Audrey, jeune fille rêveuse et romantique, évolue dans cette société prisonnière de ses conventions. L'arrivée des frères Forester va défrayer les conversations. Si le très sérieux Cecil est accueilli à bras ouverts, Louis, musicien talentueux et tourmenté, est victime de sa réputation d'excentrique. Or c'est en lui qu'Audrey trouve l'âme soeur. Avec lui qu'elle prend goût à la volupté du tango et aux rythmes enivrants du jazz. Mais, lorsque la tragédie frappe les siens, Audrey refuse d'ajouter au chagrin de ses parents le scandale de sa liaison avec Louis : elle épouse Cecil. Hélas ! Audrey ne parviendra jamais à faire taire les notes d'une mélodie que Louis avait jadis composée pour elle. Saura-t-elle en reconnaître l'écho lorsque le destin la confrontera à nouveau au dilemme qui lui avait tant coûté ?

    "Livre aux personnages aussi attachants et différents les uns des autres , ou l'amour et le devoir sont les plus forts." A.M.

     

     

  • SASHENKA de Montefiori Simon Sebag

     sashenka.jpg

    Saint-Petersbourg, hiver 1916. Devant l'institut Smolny pour jeunes filles, Sashenka Zeitlin, jeune bourgeoise de dix-sept ans, est arrêtée. Dans une Russie tsariste au bord du gouffre, alors que sa mère continue de s'enivrer de fêtes avec Raspoutine et sa clique, Sashenka, elle, a choisi son camp. Celui de la révolution… Quelque vingt ans plus tard, Sashenka incarne la femme soviétique modèle. Épouse d'un haut cadre du parti, mère comblée de deux enfants, elle va pourtant s'abandonner à une passion torride pour un séduisant écrivain dont les idées vont se révéler dangereusement compromettantes. Jusqu'à mettre en péril la vie de ceux qu'elle aime… et la sienne. Pendant plus de cinquante ans, son histoire demeurera cachée. Jusqu'à ce qu'une jeune historienne plonge dans les archives du KGB et dévoile le destind'une femme face à un choix impossible…

    "Témoignage sur l'envers du décor du communisme en Russie". A.M.

  • VENTE DE LIVRES D'OCCASION

    Le samedi 14 et dimanche 15 juin 2014, la médiathèque ouvre ses portes pour une vente spéciale de livres d'occasion, de magazines et de DVD (dons et livres retirés du fonds documentaire).

     

    Ouverture

    à partir de 14h et jusqu'à 17h le samedi

    de 9h à 12h  et de 14h à 17h le dimanche

     

    Entrée libre et gratuite.

     

  • LE VOYAGE D'HIVER d'Amélie NOTHOMB

    2401_495751.jpegZoïle est tombé éperdument amoureux de la douce Astrolabe, mais la jeune femme consacre tout son temps à Aliénor, une romancière géniale quoique légèrement attardée. Par dépit, il décide de détourner un avion et de l’envoyer percuter la tour Eiffel. A moins que…

    Il n'y a pas d'échec amoureux. A. N.

     

     

    Tout est possible. Et, dans ce possible, on se laisse volontiers guider par une Amélie défoncée qui, jonglant avec ses figurines de lanterne magique, s’envoie joyeusement en l’air… Jean-Paul Enthoven, Le Point.

    Le Voyage d’hiver, titre emprunté à Schubert, […] est une fantaisie originale dont l’étrange saveur ne se dissipe pas de sitôt. Delphine Peras, Lire.

    Lumineux démiurge, Amélie Nothomb apporte un peu de légèreté dans un monde d’une terrifiante gravité. Son nouveau roman est épatant ! François Busnel, L’Express.

    Toujours inattendu, fort et curieux, c'est léger et dense, plein d'humour et de profondeur philosophique, on le lit d’un trait sans ennui!   Joëlle G.B.