Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Littérature japonaise

  • Le goût d’Emma, Emmanuelle MAISONNEUVE

     

    CVT_Le-gout-dEmma_6251.jpgRésumé :
    À 30 ans, sur une simple candidature spontanée, Emma réalise son rêve d’enfant en rejoignant l’équipe des inspecteurs du prestigieux et mystérieux guide Michelin. Ses tournées d’inspection vont la mener sur les routes de France pour découvrir non pas les grandes tables étoilées qui la faisaient rêver – privilège des inspecteurs les plus anciens – mais des hôtels et des restaurants qui ne paient pas de mine.

    Lire la suite

  • Your lie in april, Naoshi Arakawa

    51AscnS2kJL._SX195_.jpgÀ 11 ans, Kôsei Arima est déjà un virtuose du piano. Formé avec la plus grande sévérité par une mère qui lui inflige d’interminables séances de répétition, il écume inlassablement tous les concours nationaux, où son talent éblouit les juges. Mais le jour où sa mère meurt d’une longue maladie, il perd complètement la faculté de jouer de son instrument : victime d’un blocage psychologique, le jeune garçon n’entend plus le son du piano quand il essaie d’en jouer…
    Quelques années plus tard, son chemin croise celui de Kaori, une violoniste dont l’approche de la musique diffère totalement de la sienne. Alors que Kôsei est une véritable machine qui sait restituer les partitions à la perfection, Kaori, elle, préfère s’approprier les œuvres et les réinterpréter à sa manière… La rencontre avec cette jeune fille au caractère explosif va bouleverser les certitudes de Kôsei et redonner un sens à sa vie !

    Lire la suite

  • Globule, une vie de lapin, de Mamemoyashi

    Globule.jpgQuand un mangaka décide de partager son appartement avec un lapin, ça donne quelques scènes cocasses ! Mamemoyashi n'a aucune expérience avec les lapins, hormis un hamster dans son enfance, il n'a jamais élevé seul d'animaux, et ses premières impressions sont plutôt étranges... Est-ce normal qu'un lapin vous regarde fixement avec d'aussi grands yeux globuleux ?! Mais son nom est tout trouvé quand le véto lui demande quel est le prénom de cette petite lapine : Globule !

    Lire la suite

  • 1Q84, de Haruki Murakami (Belfond)

    1Q84.JPG"Une trilogie aux allures de thriller fantastique, dans le Japon d'aujourd'hui (ou pas?). Aomamé, jeune femme énigmatique et solitaire, Tengo, prof de maths se rêvant écrivain, deux destins parallèles qu'on a envie de voir se croiser, mais ... vivent-ils vraiment dans le même monde?

    D'autres personnages tout aussi bien décrits feront leur apparition, et bientôt vous ne pourrez plus lâcher votre roman!

    Attention: risques d'addictions!"

    CB

    Disponible format papier et livre lu à la médiathèque:

    Catalogue médiathèque du Val d'Amour

  • Le bateau-usine, de Kobayashi Takiji

    le bateau usine.jpg

    Ce roman social et politique publié sous le manteau au Japon en 1929 dénonce les conditions de vie exécrables des marins embarqués pour de longs mois sur des rafiots réformés par la flotte soviétique, et recyclés pour pratiquer la pêche au crabe dans la mer d'Okhotsk. L'auteur, communiste convaincu, décrit le labeur exténuant, les maladies, l'humiliation subie par les "petits" de la part des riches hommes d'affaires qui s'amusent à les broyer. Très mal accueilli par les autorités japonaises lors de sa publication, ce roman cruel a rencontré un succès phénoménal au Japon en 2008, sur fond de crise financière. Kobayakashi Takishi est mort à 29 ans, en 1933, sous la torture policière. CB

    Lire la suite

  • Les délices de Tokyo, de Durian Sukegawa

    les délices de Tokyo.jpg« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

    Magnifiquement adapté à l'écran par la cinéaste Naomi Kawase, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal.

    Lire la suite

  • Certaines n'avaient jamais vu la mer, de Julie Otsuka (Phébus)

    certaines-n-avaient-jamais-vu-la-mer.jpg"Entre-deux-guerres, de jeunes japonaises débarquent en masse à San Francisco, s'extirpant des soutes des paquebots. Choisies sur photo par les hommes exilés plus tôt pour du travail, envoyées là par leurs familles, elles sont encore des gamines qui partent avec l'espoir d'une vie meilleure et peut-être même de l'amour. Mais à l'arrivée, la déception est violente: Les maris ne sont pas du tout ceux dont elles rêvaient, et c'est une vie d'esclaves qui les attend. Le racisme des blancs, la difficulté à s'adapter à cette société si différente ne sont rien face à ce qu'elles vivront au lendemain de l'attaque de Pearl Harbor." CB

    Lire la suite

  • AU COEUR DU YAMATO de Aki SHIMAZAKI

    MitsubaZakuroTonbo

    Résumé

    Mitsuba : Quand la compagnie d'import-export Goshima de Tokyo se propose d'affecter Takashi Aoki à sa succursale de Paris, ce jeune employé prometteur se trouve à un point tournant de sa vie puisqu'il vient de rencontrer enfin la femme avec qui il souhaite fonder une famille.

    Zakuro : La dernière fois que Tsuyoshi Toda a vu son père, c’était en 1942, quand ce dernier partait travailler en Mandchourie, d’où il a été déporté en Sibérie après la fin de la guerre. Vingt-cinq ans plus tard, alors que sa mère sombre peu à peu dans les errances de l’alzheimer tout en conservant l’espoir de revoir un jour son mari, Tsuyoshi apprend que son père, porté disparu, est vivant au Japon. 

    Tonbo : Contraint de quitter la grande compagnie Goshima, Nobu a fondé un établissement privé de cours préparatoires au lycée, le juku Tonbo, qui connaît une belle réussite. Il reçoit un jour la visite inattendue d'un homme qui fut lui-même un élève de son père, lequel s'est suicidé quinze ans plus tôt dans la tourmente suivant la mort d'un lycéen rebelle.

    Cycle romanesque "Au coeur du Yamato" : petits romans épurés sur la société japonaise. Le héros du roman 1 passe en second rôle dans le roman 2, et ainsi de suite. Remplis de délicatesse et de beaux sentiments, cette lecture nous dépeint la société japonaise, le monde impitoyable des grandes compagnies, le passé douloureux de ce pays. Quelques termes japonais, en italique dans les textes, sont regroupés dans un glossaire en fin de livre.Beau, fin, délicat, à déguster ! AJ

    Lire la suite