Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

groupe lecture

  • NOUS AVONS LU POUR VOUS....

    Le Groupe lecture s'est à nouveau réuni ce Vendredi 13 février 2015 autour de la LITTERATURE ANGLAISE cette fois-ci. Nous avons lu pour vous :

     

    index.jpgA quand les bonnes nouvelles ? / Kate Atkinson - De Fallois, 2008.

     

    Joanna Mason à 6 ans quand sa mère, sa soeur et son frère sont sauvagement assassinés sous ses yeux. Seule survivante, elle est devenue 30 ans plus tard le docteur Hunter, une mère de famille heureuse qui a su dépasser ses traumatismes. Pourtant, l'assassin vient de sortir de prison et l'inspectrice Louise Monroe surveille de près la jeune femme, par peur de récidive.

    Reggie, 16 ans, s'occupe du bébé de Joanna. Sans famille, excepté un frère qui lui en fait baver, c'est une jeune fille courageuse et volontaire qui s'est énormément attachée au docteur Hunter et connait toutes ses habitudes.

    Aussi, quand cette dernière est soi disant partie, avec son bébé, chez une vieille tante mourante, selon son mari, Reggie est la seule à s'inquiéter et à imaginer une disparition. Elle se met à enquêter seule pour convaincre l'inspectrice Monroe.

    Lors du déraillement d'un train, tout près du domicile d'une vieille professeure âgée qui l'aide à travailler, elle sauve la vie d'un certain Jackson Brodie, ex flic, vieille connaissance de Louise. Il va l'aider dans ses recherches.

     

    "Au début, on est perdu avec tous ces personnages et ces différentes intrigues mais lorsque les premiers liens entre ces différentes histoires paraissent, on est emporté par sa lecture.

    Les histoires de chacun se recoupent et dénotent d'une habile construction de la part de l'auteure qui mêle suspens, humour et fantaisie.  C'est presque un roman policier !

    On vibre avec des personnages atypiques; on entre dans leurs pensées et leur vie trépidante.

    Je regrette la présence de notes de bas de page, trop nombreuses, qui casse le rythme de la lecture et n'apporte rien à la compréhension de l'histoire. " S.N.

     

    atkinson kate,thriller,roman historique,chevalier tracyDans les coulisses du musée / Kate Atkinson - De Fallois, 1996.

     

     

    Ruby Lennox, la narratrice, nous raconte sa vie (des années 50 aux années 70) mais aussi celle de ses aïeuls. L'histoire se déroule en Angleterre sur la période du 20ème siècle.

    Ce roman psychologique est composé de chapitres faisant d'innombrables incursions dans le passé.

    Lors de tous ces va-et-vient, la famille de Ruby, depuis son arrière grand-mère, sa grand-mère, sa propre famille, jusqu'à sa propre conception nous sont décrits par Kate Atkinson avec humour, sarcasme et beaucoup d'émotion, ce qui fait que l'on s'attache vite aux divers personnages.

    On ne parle pas de musée dans ce roman mais d'une recherche dans "le placard du passé", celui des souvenirs cachés, là où sont gardés les secrets à taire, là où sont entreposés les objets perdus de tout un chacun. Peut être faut-il y séjourner dans ce placard pour s'y retrouver enfin.... Car il règne comme une malédiction transmise à chaque génération.


    Comme dans "la souris bleue" écrit plus tardivement, les personnages de Kate Atkinson constatent souvent (trop) tardivement qu'ils se sont trompés de vie. C'est ainsi qu'ils le formulent, principalement les personnages féminins, empreints du rêve de prince charmant  ou tout au moins de vie aisée.
    Et sans parler de "réelle " intrigue, la fin du roman nous apporte une réponse au mal être de la narratrice : Ruby.


    "J'ai apprécié la diversité d'écriture qui a su engendrer beaucoup d'émotions (du rire aux pleurs).
    Je recommande également  "la souris bleue" du même auteure.
    Il s'agit d'un roman policier conduit comme une série de nouvelles, mais insensiblement on comprend ce qui relient les enquêtes, non élucidées, menées par le policier Jackson Brodie.
    Le même plaisir à lire ces romans écrits avec sensibilité." M. F-M.

     

     

    atkinson kate,thrillerLa dernière fugitive / Tracy Chevalier - Gallimard, 2013.

     

    Quand Honor Bright se décide à franchir l'Atlantique pour accompagner, au cœur de l'Ohio, sa sœur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d'une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker : broderie, prière, silence. Mais l'Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu'enchanteresse ; rien dans cette terre ne résonne pour elle d'un écho familier. Sa sœur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posé sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde. Très vite, elle fait la connaissance de personnages hauts en couleur. Parmi eux, Donovan, «chasseur d'esclaves», homme brutal et sans scrupules qui, pourtant, ébranle les plus profonds de ses sentiments. Mais Honor se méfie des voies divergentes. En épousant un jeune fermier quaker, elle croit avoir fait un choix raisonnable. Jusqu'au jour où elle découvre l'existence d'un «chemin de fer clandestin», réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada.

     

    "Mêlant grande histoire et destins individuels de personnages fictifs, écrit tantôt à la troisième personne ou sous forme de correspondance d'Honor à ses parents, ce roman se lit facilement car on est tout de suite pris par l'action.

    Instructif quant à l'histoire des premiers américains, de l'esclavage et du refus de cet esclavage par les américains du nord. Bon roman." S.M.

    Tracy Chevalier est un écrivain américain habitant Londres. Elle s'est spécialisée dans les romans historiques.
    Sa carrière d'écrivaine débute en 1997 avec "La vierge en bleu", mais elle connait le succès avec "La jeune fille à la perle", un livre inspiré par le célèbre tableau de Vermeer. Un film est tiré de ce livre, qui obtient trois nominations aux Academy Awards de 2004.

     Critique Télérama

     

    atkinson kate,thriller,roman historique,chevalier tracyL'enchanteresse de Florence / Salman Rushdie - Plon, 2001.

     

    C'est une épopée fantastique située au 15ème siècle, qui nous emmène de l'Italie renaissante à l'empire moghol, en passant par la Turquie, l'Asie mineure, le grand empire Moghol ayant rayonné depuis l'Inde actuelle jusqu'à la mer Caspienne du 15ème au 18ème siècle.

    Ce sont les péripéties d'un aventurier florentin qui se prend pour l'embassadeur de la reine d'Angleterre, porteur d'un message puis d'un secret à porter à l'empereur moghol. Mais l'imposteur devient victime d'une imposture, un personnage énigmatique lui prend son identité, déjà douteuse.

    "Le récit de ces aventures est assez compliqué, tiré apparemment d'un fait historique mal élucidé. Très bonne traduction d'une très bonne littérature anglaise. A recommander aux amateurs de littérature fantastique." J-P. D.

     

     atkinson kate,thriller,roman historique,chevalier tracy,bolton sharonVenin / Sharon Bolton - Fleuve noir, 2007 (Thriller)

    Clara, vétérinaire dans un petit village anglais, est jeune, brillante, passionnée par son métier... Et pourtant, elle vit comme une recluse. Défigurée dans un terrible accident lorsqu'elle était enfant, elle préfère la compagnie des animaux à celle des hommes. Une existence calme et solitaire bientôt troublée par la visite de la police, venue solliciter son expertise. Un homme vient d'être retrouvé inanimé à son domicile, il porte une trace de morsure de serpent. Le verdict de Clara est sans appel, la dose de venin présente dans son corps est bien supérieure à celle que peut laisser n'importe quel reptile... La peur se répand dans la petite commune et cela ne fait qu'empirer lorsque Clara découvre, bien malgré elle, un lien avec une vieille maison abandonnée, un ancien rituel barbare et une tragédie vieille de cinquante ans dont les rescapés refusent de parler. Il y a des vérités qu'il ne fait pas bon exhumer. Et pour garder le secret, certains sont prêts à tous les sacrifices, même s'ils sont... humains.

     

    "Un bon thriller à l'anglaise. Des atmosphères tempétueuses, des vieilles églises anglicanes brûlées et chargées de secrets,... Les personnages sont attachants, le dénouement est inattendu." S.D.

     

     

    atkinson kate,thriller,roman historique,chevalier tracy,bolton sharon,groupe lectureLames de fond / Tim Lott - Belfond, 2003 (Littérature étrangère)

    Hiver 1991. Un ivrogne gît sur le bitume londonien après une collision mortelle avec un camion. Pas de quoi faire la une des journaux. Qui se souvient de Charlie Buck, ancien typographe au Times ? Son ex-femme, Maureen, et encore. Pourtant en 1979, Charlie s'imaginait heureux : un emploi sûr, une petite vie de famille bien tranquille, et aucune idée de ce qui couvait en Grande-Bretagne. Mais l'arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher annonce des changements radicaux, et, si Charlie voit s'écrouler un monde auquel il croyait dur comme fer. Maureen, elle, va s'émanciper et enfin s'épanouir. Travailler, gagner sa vie, prendre un amant et du plaisir, autant de choses qui, jusque-là, lui étaient restées inconnues...

     

    "Roman intéressant qui nous montre à quel point la vie politique et ses changements peuvent modifier le quotidien. Certains passages nous font rire, d'autres nous attristent et la décadence de Charlie nous émeut. A lire." A.J.

     

    Mais aussi...

    Ellis Peters (1913-1995)

    "Frère Cadfael  est un personnage de fiction, moine bénédictin gallois et ancien croisé vivant au Moyen Âge. Ce  héros est à retrouver dans une vingtaine de romans policiers écrits entre 1977 et 1994 par Ellis Peters, écrivaine de son vrai nom Edith Pargeter.

    Le style est précis , simple et agréable à lire avec des références historiques apportées de façon judicieuse. Idéal pour se détendre tout en s'instruisant !" M.F-M.

     

    Ken Follet (1949-...)

    "Les Piliers de la  terre est un roman historique. L'action se situe en Angleterre au XIIème siècle et tourne autour de la construction d'une cathédrale.

    J'ai aimé ce roman, qui mêle  intrigues entre le pouvoir monarchique et l'Église ; l'un et l'autre convoitant le pouvoir de l'autre ; les descriptions des  rivalités familiales et amoureuses entre des personnages issus de couches sociales différentes, allant du hors-la-loi au comte en passant par l'artisan en quête de travail.

    Le roman bénéficie de recherches approfondies effectuées par l'auteur concernant le développement de l'architecture gothique et l'histoire du royaume d’Angleterre, même si cette construction dans le village  de Kingsbridge est fictive.

    Je me suis sentie immergée dans l'époque de la renaissance, avec un quotidien difficile et imprévisible, souvent soumis à l'autorité de l'autre et où les choix de vie sont dictés par la caste supérieure." M. F-M.

     

    Iain Pears (1955-...)

    Historien d'art et romancier britannique, auteur de romans policiers "historiques".


    ""L'affaire Raphaël" est une enquête policière située dans le monde de l'art. Du suspens, des rebondissements qui m'ont tenue en haleine et la surprise de découvrir un monde où amour de l'art, rivalités politiques et intérêts financiers s'entremêlent...même si on s'en doutait !" M.F-M.

     

    Patricia Wentworth (1878-1961)

    C'est un auteur britannique de romans policiers.

    Connue en France pour ses nombreux romans mettant en scène Miss Maud Silver, ancienne institutrice devenue détective privée, assistée à l'occasion par Frank Abbott, de Scotland Yard. Dans intrigues policières mélangées à  des romances se disputent le propos du roman,  le tout  dans des décors de la haute bourgeoisie anglaise. D'une lecture facile et agréable.

     

    David Lodge (1935-...)


    UN TOUT PETIT MONDE


    Une écriture sarcastique, et parfois très drôle qui dépeint un monde d'universitaires courant de colloques en colloques, faisant voir les liens plus ou moins extravagants et tortueux qui existent entre eux. A la recherche d'un savoir plus étendu sur leur sujet de thèse ou bien sur une reconnaissance de leur être ?



    THERAPIE

    Extrait:
    "Vers le début de ma thérapie, Alexandra m'avait prié de prendre une feuille de papier et de dresser sur deux colonnes la liste de ce qui allait bien et de ce qui n'allait pas dans ma vie. Dans la colonne de ce qui allait bien, j'avais écrit :
    1/ Réussite professionnelle.
    2/ Aisance financière.
    3/ Bonne santé.
    4/ Stabilité conjugale.
    5/ Enfants lancés sans encombre dans la vie adulte.
    6/ Domicile agréable.
    7/ Voiture épatante.
    8/ Autant de vacances que j'en ai envie.
    Dans la colonne de ce qui n'allait pas, je n'avais rempli qu'une ligne :
    1/ Je me sens malheureux la plupart du temps.
    Quelques semaines plus tard, j'ai ajouté ceci :
    2/ Douleur au genou."

     

  • NOUS AVONS LU POUR VOUS...

    41FoYaP+5mL._SL160_.jpgBloody Miami / Tom Wolfe - Pocket, 2014.

     

    Nous sommes à Miami ville aux Etats-Unis dominée par une population d’immigrés  de différentes origines : cubains en grand nombre, haïtiens, afro-américains, anglos de race blanche,  selon la formule d’une Haïtienne :« Si vous voulez comprendre Miami, il y a une chose que vous devez savoir avant tout. A Miami,tout le monde déteste tout le monde »

     

    Un jeune policier cubain fier d’avoir intégré une unité d’élite, la patrouille maritime, est contraint par ses supérieurs anglos -américains, de sauver la vie d’un clandestin cubain juché au sommet d’un mât de voilier de 25 m de hauteur ; il est hué par les spectateurs cubains et chassé de sa communauté comme traître, et traité comme un héros par les autres.

     

    Sa petite amie latina, infirmière, décidée à sortir de son milieu cubain,  quitte Nestor et son quartier pour vivre avec son patron, psychiatre spécialisé dans le traitement des addictions pornographiques. Elle va découvrir un monde où la notoriété et l’argent sont les seuls maîtres, avec tous les vices qui en découlent.

     

    Un jeune journaliste WASP (White Anglo-Saxon Protestant)descendant des Immigrés protestants à la timidité maladive persuadé d’avoir découvert le scoop de sa vie,

     

    Un chef de la police, noir, dont la communauté est méprisée et synonyme de délinquance, drogue..

     

    Un professeur d’origine haïtienne qui fait tout pour éviter que ses enfants soient reconnus comme tels.

     

     

    "On évolue dans des mondes très contrastés, pauvreté, ignorance chez les latinos, snobisme et décadence,  en particulier le sexe de bas étage omniprésent chez les riches,  parmi lesquels oligarques russes, grossiers et brutaux, anglos sûrs de leur supériorité, mais de moins en moins nombreux.

     L’écriture parsemée d’onomatopées, italiques, capitales, mots répétés comme des leitmotiv, est parfois indigeste.

     

    Il y a des longueurs dans la description et la présentation des personnages qui sont nombreux, j’ai lu  environ 300 pages avant de me laisser emporter par l’intrigue." B.L.

     

    « Quand on sort de Bloody Miami. On dit : Bienvenue en Amérique. Tout est dit. » 

     

     product_9782070146505_195x320.jpgL'oubli / de Frederika Amalia Finkelstein - Gallimard (L'arpenteur), 2014.

    Extrait :

    «Je m'appelle Alma et je n'ai pas connu la guerre. J'ai grandi en écoutant Daft Punk, en buvant du Coca-Cola et en jouant à des jeux vidéo sur la Playstation 2. Un jour, j'ai appris que mon grand-père avait fui la Pologne quelques années avant la Seconde Guerre mondiale, avant la Shoah. Ce mot m'a longtemps agacée : son côté spectaculaire. Mais vendredi soir, quand je me suis retrouvée face à la petite-fille d'Adolf Eichmann et qu'elle n'arrivait pas à se remémorer le nom du camp d'Auschwitz, j'ai ressenti comme une douleur – elle a duré quelques secondes. Je me suis rappelé l'exergue de Si c'est un homme de Primo Levi : "N'oubliez pas que cela fut, non, ne l'oubliez pas" ; je crois que je veux faire exactement le contraire. Oublier tout.»

     Jeune auteure française de 24 ans, "L'oubli" est son premier roman. Elle étudie la philosophie à Paris.

     

    "Je n'ai pas aimé ce roman même si je reconnais qu'il est bien écrit. D'ailleurs, j'ai eu plutôt l'impression de lire un essai philosophique qu'un roman. Il n'y a aucun dialogue, on a beaucoup de mal à suivre les pensées souvent répétitives de la jeune fille. Je ne suis pas prête de l'oublier..." S.M.

    Autres critiques presse :

    Télérama

    Le nouvel Obs

     

    CVT_LUMIERE-DES-ETOILES-MORTES_7440.jpegLa lumière des étoiles mortes / John Banville - Robert Laffont (Pavillons), 2014.

     

    Il avait quinze ans, elle, trente-cinq. C'était il y a cinquante ans. Un baiser volé dans une voiture, et tout avait commencé, le temps d'un demi-printemps et de quelques mois d'été. Le premier amour, celui qui emporte tout, qui a rendu fou l'adolescent qu'était Alex à l'époque. Mrs Gray, Celia Gray, la mère de son meilleur ami. Rencontres secrètes dans la bicoque d'un paysan, en bordure de leur petite ville d'Irlande, frôlements furtifs dans la maison familiale des Gray, et puis le scandale de leur liaison...
    Quel âge doit-elle avoir, à présent, Mrs Gray ? Quatre-vingt-deux, quatre-vingt-trois ans ? se demande Alex. Est-elle encore en vie ? Pourquoi ces souvenirs resurgissent-ils ici et maintenant, se télescopant avec ceux de sa fille, Cass, dont le suicide dix ans plus tôt l'a laissé dans un état de sidération inguérissable ? Et pourquoi au moment ou lui qui ne tournait plus rien est rappelé au cinéma au côté de la célèbre actrice Dawn Devonport, dont la jeunesse et la fragilité lui évoquent tellement Cass ?
    Souvenirs de Cass, souvenirs de Mrs Gray, Dawn qui divague... Alex nous entraîne dans un fascinant jeu de miroirs entre présent et passé, souvenirs et digressions, hanté par cette question : qu'est-ce qui sépare la mémoire de l'imagination ?

     

     John Banville est un écrivain mais aussi un journaliste et un scénariste irlandais qui n'écrit qu'en anglais. Il a aussi écrit sous le pseudonyme de Benjamin Black (romans policiers noirs).

     

    "Le narrateur retrace quelques épisodes importants de sa vie et s'interroge (et nous avec) sur la fiabilité de la mémoire : souvenirs réels ou constructions de l'esprit ? C'est un très bon roman, dont se dégage une atmosphère forte, souvent troublante." P.R.

    Autres critiques presse :

    Télérama

     

    wolfe tom,finkelstein frederika amalia,banville johnDemain est un autre jour/ Lori Nelson Spielman - Le Cherche midi, 2013

    À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu'elle va hériter de l'empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu'un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu elle voulait vivre, rédigée lorsq' elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list... Mais la Brett d'aujourd'hui n a plus rien à voir avec la jeune fille de l'époque, et ses rêves d'adultes sont bien différents. Enseigner ? Elle n a aucune envie d' abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Cela fait longtemps qu'elle y a renoncé, et de toute façon Andrew, son petit ami avocat, n'en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s'y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C'est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que...

     

    "Premier roman de Lori Nelson Spielman. Comédie romantique divertissante, personnages attachants. Facile à lire, certaines lectrices l'ajouteront sans problème à leur check-list des vacances !" A.J.

     

    wolfe tom,finkelstein frederika amalia,banville john11 novembre / Paul Dowswell - Naïve Land, 2014

    C'est le déroulement de la journée du 11 novembre 1918 vécue par quelques jeunes soldats au front de Flandre : Jim l'anglais, Heaton, Eddie et Will les américains et juste en face, Erich et Axel, les allemands. Tous ces personnages ont encore l'âge du lycée et viennent tout juste de subir leur baptême du feu. L'armistice est signé à 4 heures du matin, mais au front la guerre continue tant que le cessez-le-feu n'est pas officiel. L'un des jeunes combattants est tué deux heures avant que les cloches sonnent dans les campagnes. Eddie l'américain parle un peu l'allemand : des contacts se nouent entre ces jeunes, ce qui évite à Axel d'être pendu par les villageois français avides de vengeance. Mieux, le petit groupe de soldats, copains depuis deux heures, aident "le boche" à retrouver discrètement son régiment pour rejoindre l'Allemagne au plus vite, au lieu de rester prisonnier.

    "Ces séquences émouvantes sont décrites de manière simple et digne et en font un livre très instructif pour les jeunes. Le chapitre final indique ce qui est historique : les lieux et les heures, et ce qui est fictif : les personnages. excellent livre." J-P.D.

     

     

    wolfe tom,finkelstein frederika amalia,banville john,dowswell paul,spielman lori nelsonMadame / Jean-Marie Chevrier - Albin Michel, 2014

     

    "Roman psychologique tout public dans un style littéraire agréable, poétique parfois.

    Il faudra quelques chapitres pour comprendre que ce « huis clos » se déroule à notre époque.

    Le passé est présent. Madame semble évoluer dans un autre temps, mal fagotée, fumant et buvant, tout sauf agréable.

    Madame de la Villonière est une aristocrate « déchue » qui habite un château aux nombreuses pièces non habitées, non chauffées non dépoussiérées, hantées par de sombres souvenirs …madame vit  seule avec sa vieille servante qui s’y meurt.

     Guillaume, le fils des fermiers, est quant à lui tenu par Madame, à se rendre tous les mercredis au château pour parfaire son éducation. Madame veut en faire un médecin, un lettré.

     Tout au long du roman, on est intrigué par  le lien ambigu que cette femme âgée entretient avec Guillaume : elle l’a rebaptisé Willy et elle ira même jusqu’à l’adopter malgré la réticence de ses parents soumis à leur patronne. Quelle place cette femme veut elle lui donner ?

    Et par filigrane des confidences de madame et un voile se déchire : madame avait un fils , Corentin mort le jour de ses 14 ans…

    On saisit vite, à l’atmosphère qui se  dégage de ce roman,  que l’issue risque d’être fatale pour l’un des deux protagonistes." M. F-M.

     

  • PROCHAIN GROUPE LECTURE

     

     

    Le prochain Groupe Lecture aura lieu le vendredi 13 février

    à 20h30 à Bel Air

     

    Le thème retenu est "LA LITTERATURE ANGLAISE".

    Tous à vos Julian Barnes, Jonathan Coe,

    Martin Amis, Kipling, Ken Follett,

    William Boyd, David, Lodge,

    Kate Atkinson,

    Jane Austen

    et cie...

  • LE ROMAN DE GUERRE le vendredi 14 novembre à la médiathèque

    Pendant ce mois de novembre 2014 destiné au centenaire de la commémoration de la grande guerre, le groupe lecture ne pouvait pas ne pas se pencher sur les romans de guerre. Même si les écrits sur 39-45 sont beaucoup plus nombreux que ceux de 14-18, il n'empêche, certains sont incontournables. Nous en avons lu pour vous.

     

    MON PERE EST PARTI A LA GUERRE de John Boyne

    CVT_Mon-pere-est-parti-a-la-guerre_5971.jpegEn 1914, Alfie a 4 ans. Il vit en Angleterre, dans une rue où tout le monde se connaît. Ses parents s'aiment comme au premier jour, sa grand-mère habite à côté, sa meilleure amie aussi. Plus tard, Alfie voudrait d'ailleurs prendre la place du père de cette dernière, et vendre des bonbons. Il y a aussi des ficelles, dans ce magasin qui vend un peu de tout. Mais lui, voudrait surtout vendre des bonbons. Et puis le 28 juillet, le jour de ses 5 ans, la guerre arrive. Et presque aussitôt, son père part.

    De toute façon, à Noël, tout sera fini. C'est ce que tout le monde dit. Mieux vaut s'engager, comme ça on sera peut-être remercié. Et puis à Noël, tout sera fini. Mais à Noël de quelle année ?

    Alfie raconte son quotidien avec sa mère Margie, dans cette rue qui n'a plus rien à voir avec celle d'avant. Les portes se referment, les femmes attendent maris, fils, ou courriers. Quand des soldats arrivent, chacune redoute que la nouvelle soit pour elle. Il est mort. Désolés. Les autres savent que cette fois, c'était bon, elles sont épargnées... Mais jusqu'à quand ?

    Alfie, lui, veut aider cette mère qui ne rit plus, qui travaille nuit et jour pour payer le loyer, pour qu'il ait de quoi manger, pour qu'il ne souffre pas trop. Mais plus il grandit, plus il s'interroge sur les lettres qui ne leur parviennent plus du front. Margie lui soutient que son père est en mission secrète, et qu'il ne peut donc divulguer son emplacement... Plus le temps passe, moins il y croit.

     

    "Récit poignant montrant le dur quotidien des civils qui restent et qui attendent. Voir les conséquences de la guerre à travers les yeux d'un enfant est bouleversant. 

    Coup de coeur." A.J.

     

    L'ADIEU AUX ARMES de Ernest Hemingway

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerreFrédéric Henry, jeune américain volontaire dans les ambulances sur le front d'Italie, pendant la première Guerre mondiale, est blessé et s'éprend de son infirmière, Catherine Barkley. Avec Catherine, enceinte, il tente de fuir la guerre et de passer en Suisse, où le destin les attend.

     

    "Roman d'inspiration autobiographique puisque Hemingway a intégré la Croix-Rouge italienne en 1918. Blessé, il a séjourné dans un hôpital milanais où il a rencontré une infirmière dont il est  tombé amoureux. Guerre redoutable, amour passionné. Belle oeuvre."  A.J.

     

    ORAGES D'ACIER de Ernst Jünger

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerre,boyne john,hemingway ernest"Le grand moment était venu. Le barrage roulant s'approchait des premières tranchées. Nous nous mîmes en marche... Ma main droite étreignait la crosse de mon pistolet et la main gauche une badine de bambou. Je portais encore, bien que j'eusse très chaud, ma longue capote et, comme le prescrivait le règlement, des gants. Quand nous avançâmes, une fureur guerrière s'empara de nous, comme si, de très loin, se déversait en nous la force de l'assaut. Elle arrivait avec tant de vigueur qu'un sentiment de bonheur, de sérénité me saisit.
    L'immense volonté de destruction qui pesait sur ce champ de mort se concentrait dans les cerveaux, les plongeant dans une brume rouge. Sanglotant, balbutiant, nous nous lancions des phrases sans suite, et un spectateur non prévenu aurait peut-être imaginé que nous succombions sous l'excès de bonheur.(...)" Extrait.

    "Le livre d'Ernst Jünger, Orages d'acier, est incontestablement le plus beau livre de guerre que j'aie lu." André Gide.

     

    "Orage d'acier est un livre sur  la 1ère guerre mondiale du point de vue allemand. C’est un livre bien écrit et passionnant." D.D.

     

    UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES de Sébastien Japrisot

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerre,boyne john,hemingway ernestJanvier 1917, en première ligne. Cinq soldats français cheminent dans une tranchée. Leurs bras sont attachés ; en effet, ce ne sont pas des soldats ordinaires : accusés de mutilation volontaire afin d'échapper au combat, on les a condamnés et c'est vers la mort qu'ils avancent. Il y a là Kléber Bouquet, dit l'Eskimo, un artisan menuisier ; Francis Gaignard, dit Six-Sous, ouvrier soudeur qui a essayé, en vain, d'éclairer les consciences de ses frères d'armes et de leur montrer l'inanité de leur combat ; Benoît Notre-Dame, dit « Cet Homme », un taciturne celui-là, robuste paysan de Dordogne ; Ange Bassignano, dit Droit-Commun, un minable proxénète marseillais, veule et faux comme un diamant du Canada ; Jean Etcheverry enfin, que tous les siens appellent Manech et que ses camarades ont surnommé le Bleuet à cause de son jeune âge : il est de la classe 17 et n'a que dix-neuf ans. Et c'est à lui que pense Mathilde Donnay, sa fiancée : on lui a dit que son Manech est mort ; cependant elle l'attend, et rien ne tranchera le fil de son espoir.

     

    "Karajan disait "Celui qui n'a pas entendu Pablo Casals ne sait pas ce qu'on fait avec un violoncelle". Disons: "Qui n'a pas lu Un long dimanche de fiancailles ne sait pas ce qu'est un roman de la guerre 14-18." On a là le roman des mutilés volontaires et des fusillés pour l'exemple, roman tellement documenté qu'il en est vrai, plausible, authentique.

    M.-M.-M.= Mathilde Aime Manech. Ils ont 18 ans, elle est paraplégique, lui soldat disparu quand les autres ont leurs médailles ou leurs tombes. Mathilde a les moyens de mener son enquête avec l'aide du détective Germain Pire, pire que le fouine. Huit ans de recherches vont les mener jusqu'en 1924.

    Comme tous les livres de Japrisot, ce roman a été repris au cinéma. L'histoire du livre se passe à Hossegor dans les Landes, le film, en Bretagne. L'adapation cinématographique n'est pas non plus fidèle au texte original, c'est dommage pour l'un des plus émouvants romans de la fin du siècle." J.-P. D.

     

     LE FEU DE Henri Barbusse

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerre,boyne john,hemingway ernest,japrisot sébastien"On se réveille. On se regarde, Paradis et moi, et on se souvient. On rentre dans la vie et dans la clarté du jour comme dans un cauchemar. Devant nous renaît la plaine désastreuse où de vagues mamelons s’estompent, immergés, la plaine d’acier, rouillée par places, et où reluisent les lignes et les plaques de l’eau – et dans l’immensité, semés çà et là comme des immondices, les corps anéantis qui y respirent ou s’y décomposent.
    Paradis me dit :
    — Voilà, c’est la guerre.
    — Oui, c’est ça, la guerre, répète-t-il d’une voix lointaine. C’est pa’aut’chose.
    Il veut dire, et je comprends avec lui :
    « Plus que les charges qui ressemblent à des revues, plus que les batailles visibles déployées comme des oriflammes, plus même que les corps à corps où l’on se démène en criant, cette guerre, c’est la fatigue épouvantable, surnaturelle, et l’eau jusqu’au ventre, et la boue et l’ordure et l’infâme saleté. C’est les faces moisies et les chairs en loques et les cadavres qui ne ressemblent même plus à des cadavres, surnageant sur la terre vorace. C’est cela, cette monotonie infinie de misères, interrompue par des drames aigus, c’est cela, et non pas la baïonnette qui étincelle comme de l’argent, ni le chant de coq du clairon au soleil ! »" Extrait.

     

    Les années 1915 et 1916 ont été, pour Henri Barbusse, décisives.
    C’est en 1915 qu’il a vécu Le Feu dans les tranchées du Soissonnais, de l’Argonne et de l’Artois, comme soldat d’escouade, puis comme brancardier au 231e régiment d’infanterie où il s’était engagé. C’est en 1916, au cours de son évacuation dans les hôpitaux, qu’il a écrit son livre. Celui-ci, publié par les Éditions Flammarion à la fin de novembre, remporta aussitôt après le prix Goncourt. Considéré dans le monde entier comme un des chefs-d’œuvre de la littérature de guerre, c’est un des témoignages les plus vrais et les plus pathétiques des combattants de première ligne.
    Le Feu est suivi du Carnet de guerre qui permet de remonter aux sources mêmes de la création du roman épique d’Henri Barbusse.

     

    LE DIABLE AU CORPS de Raymond Radiguet

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerre,boyne john,hemingway ernest,japrisot sébastien En 1918, un lycéen s’éprend d’une jeune femme, Marthe, dont le fiancé, Jacques, est au front. L’amour fou, absolu, malgré tout et contre tous, voisins ricaneurs ou parents désemparés. Mais aussi, très vite, l’anxiété, la cruauté inconsciente, l’impossibilité pour un enfant de vivre une aventure d’homme. La guerre finit et ses "quatre ans de grandes vacances", Marthe meurt en mettant au monde l’enfant qu’elle a eu de François et qui sera la "seule de raison de vivre" de Jacques.

     

    "Le Diable au corps est le premier roman d'un auteur mort à 20 ans. C'est un roman de guerre puisque l'ado-auteur (16 ans) est l'amant d'une jeune-femme de 20 ans dont le mari est au front. C'est un roman philosophique et un roman d'amour qui se termine à la façon des romans classiques du 19ème siècle, tragiquement. On regrettera pour les lecteurs du 21ème siècle la "lourdeur" du subjonctif. Il n'en reste pas moins un classique à lire et à relire." J.-P. D.

     

    Le Diable au corps a été porté au cinéma en 1947 par Claude Autant-Lara avec Gérard Philippe et Micheline Presle.

     

    LE MONUMENT de Claude Duneton

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerre,boyne john,hemingway ernest,japrisot sébastien,radiguet raymond,duneton claude,signol christian

    Un roman "vrai" sur la guerre 14-18 et sur le destin de soldats corréziens partis, innocents, au carnage.


    Comme toutes les communes de France, Lagleygeolle en Corrèze, terre natale de Claude Duneton, a perdu nombre de ses fils lors de la tuerie de 1914-1918. Sur le monument aux morts du village, vingt-sept noms sont gravés dont bien peu de gens se souviennent aujourd'hui. Claude Duneton a choisi de faire revivre, un à un, ces garçons perdus dont les traces sur la stèle l'accompagnent depuis l'enfance. Paysans ? certains ne parlaient que le patois de la paroisse ?, ils étaient partis sans finir les moissons, dans l'espoir de revenir pour les vendanges. Il en fut autrement. Dans ce bouleversant « roman vrai », l'auteur s'est laissé guider par ces hommes innocents, fraternels, autant que par son propre père, survivant plein d'amertume. Il est allé, à leur suite, jusqu'au fond des tranchées boueuses, au coeur des orages d'acier qui les ont broyés.

     

    "Somme toute, c'est presque un roman historique. Le romanesque revient souvent, indispensable à l'absorption de l'horreur de 14-18. Une dose d'humour aussi est bienvenue pour donner à imaginer des boyaux à l'air picorés par les corbeaux, les "encore vivants" étant juste considérés comme des "élèves-cadavres". C'est le père de l'auteur qui disait cela, le roman en est d'autant plus crédible, c'est un bel hommage." J.-P. D.

     

    TOUT L'AMOUR DE NOS PERES de Christian Signol

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerre,boyne john,hemingway ernest,japrisot sébastien,radiguet raymond,duneton claude,signol christian"C'est l'histoire d'une dynastie de petits châtelains en Périgord, de pères en fils ou filles, alternativement médecins de campagne et soldats patriotes. Quatre de ces personnages relatent leur journal personnel, en quatre paragraphes et pour six générations, de 1792 à 1957. La grande guerre est largement évoquée.

    L'ancêtre perd une jambe à Sedan. Un de ses fils meurt pour la République en 1870, un petit-fils est tué en 1915, l'autre a un bras arraché et les poumons gazés. L'arrière-petite-fille termine l'histoire en 1957 en apprenant par les gendarmes la mort de son fils en Algérie.

    Ce livre est le dernier paru de Signol. Il est émouvant et très documenté. A la manière du "Moulin de Pologne" de Giono, il est plein de patriotisme, de passion pour le patrimoine rural et l'esprit de famille y est omniprésent." J.-P. D.

     

    TOUS LES SALAUDS NE SONT PAS DE VIENNE de Andrea Molesini

    guerre 14-18,grande guerre,romans de guerre,boyne john,hemingway ernest,japrisot sébastien,radiguet raymond,duneton claude,signol christian"L'action de ce roman se situe en 1917 dans un village au Nord de l'Italie non loin de Venise. Alors que les armées italienne et allemande s'affrontent dans de sanglants combats, le domaine de la famille Spada, riches propriétaires terriens, est réquisitionné pour y loger dans un premier temps les officiers allemands et ensuite les autrichiens.

    La famille se compose du narrateur, Paolo, 17 ans, orphelin élevé par un grand-père excentrique, une grand-mère, grande dame qui ne se laisse pas impressionner par la soldatesque ennemie. Une tante Maria, belle mère émancipée auxquels viennent s'ajouter la fidèle cuisinière Teresa, sa fille simplette Loretta. La belle Guilla qui va provoquer des passions sur certains personnages masculins du roman. Enfin, le gardien de la propriété Renato qui s'avère par la suite être un officier de renseignements de l'armée italienne.

    Alors que dans un premier temps cette famille, bien que reléguée dans les combes de leur propre habitation, va rester passive face aux vexations et abus de l'occupant, le viol impuni de jeunes villageoises par des soldats allemands avinés, va déclencher chez ces personnages un sentiment patriotique et une envie de revanche. Chacun à leur manière va participer à la résistance. D'ailleurs certains d'entre eux seront fusillés.

    Roman bien écrit dans un style très littéraire. C'est une chronique de la guerre qui s'attache aussi à l'aspect psychologique des personnages. Il montre les vexations et abus de pouvoirs des "grands", les intrigues amoureuses qui se nouent entre les personnages. C'est aussi un attachant portrait de famille." S.M.

     

  • Groupe lecture autour du ROMAN FANTASTIQUE

    Nous nous sommes réunis en petit comité ce vendredi 19 septembre pour partager nos lectures autour du roman fantastique. Voici le fruit de notre rencontre :

     

    10603_571387.jpegSORTILEGE d'Alex Flinn - Roman pour adolescents à partir de 12 ans

    Kyle a 17 ans, il est beau, riche mais arrogant, n'aimant que lui-même. Il vit seul avec un père présentateur vedette de télé qui ne s'occupe pas de lui sauf pour lui prêter sa carte bleue. Un jour, il se moque d'une élève qui en réalité n'est autre qu'une sorcière. Celle- ci le transforme en monstre bestial.

    Devenu horrible, il est enfermé par son père dans un manoir accompagné de la bonne et d'un professeur aveugle. Kyle a cependant une chance de défaire le sortilège, il doit se laisser aimer par une jeune fille qu'il devra séduire par sa bonté et qui acceptera de lui donner un baiser en dépit de sa laideur.

     

    "Ce livre est très bien écrit et facile à lire. Il reprend le thème de la Belle et la Bête. Les personnages sont attachants. Il est destiné à  des lecteurs adolescents aimant le fantastique et le romantique." S. M.

     

    20080626crickleyphoto.jpgLE SECRET DE CRICKLEY HALL de James Herbert - Roman pour adultes

    Crickley Hall : une vieille demeure comme on n’en trouve que dans les régions reculées de l’Angleterre. Vaste et sinistre, elle a même l’air un peu menaçant.
    Lorsque Gabe et Eve Caleigh viennent s’y installer avec leurs deux petites filles, ils espèrent y trouver la paix, et tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé leur famille.
    Mais quelque chose ne va pas… Bientôt des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Les enfants sont les seuls témoins d’étranges apparitions. Et, chaque matin, la porte de la cave est entrouverte alors qu’on l’avait fermée la veille.
    Cette maison est le dernier endroit que les Caleigh auraient dû choisir. L'horreur qui les y attend dépasse tout ce qu’ils pouvaient imaginer.

    " Un bon livre dans la tradition du roman fantastique à mi-chemin entre le thriller et le roman d'épouvante. L'écriture fonctionne bien: on a peur, on espère, on attend le dénouement avec impatience. Tout est très bien imagée, on se projette dans les décors et l'atmosphère sans peine. Pour ceux qui aime se faire peur, c'est le roman tout indiqué." S.D.

     

    fantastique,herbert james,flinn alexTREIZE JOURS AVANT MINUIT de Patrick Carman - Roman pour adolescents à partir de 12 ans

    Tu es indestructible. Ces trois mots, murmurés par son père adoptif juste avant de mourir, ont bouleversé la vie de Jacob, à tout jamais. Il possède à présent un don considérable. Effrayant. De retour au lycée, il retrouve son meilleur ami, Milo, et rencontre une nouvelle élève, Ophélia. Elle est belle à tomber et incroyablement casse-cou. Elle lui demande de signer sur son plâtre rose. Troublé, Jacob écrit la phrase fatidique, sans en connaître les conséquences. Peu après, Ophélia fait une terrible chute en skateboard, qui aurait du la défigurer. Pourtant, elle s'en sort sans une égratignure. Dès lors, Jacob comprend : il peut transmettre le don...

    Patrick Carman est une écrivain et scénariste américain né en 1966. Il est aussi connu pour sa saga "Skeleton Creek".

    "Roman fantastique mélangeant action, intrigue sentimentale, réflexion sur l'exercice du pouvoir. Il se présente comme un compte à rebours, de quoi attiser le suspens..." D.D.

     

    fantastique,herbert james,flinn alex,carman patrickBALLADE AU BOUT DU MONDE de Makyo - Bande dessinée à partir de 12 ans

     Un royaume perdu hors du temps qui va et qui vient. Voyage entre présent et moyen âge. Luxuriance des décors, précision du dessin et superbes couleurs. BD de 21 volumes disponible en intégrale de 4 volumes.

    Initiée au début des années 80, la Balade au Bout du Monde a connu un succès immédiat et jamais démenti.

     

     

     

    fantastique,herbert james,flinn alex,carman patrickMakyo

    Né en 1952, Makyo débute sa carrière dans "Spirou" et "Pistil". Il rencontre un grand succès dès le début des années 80 avec Jérôme K. Jérôme Bloche, série dessinée par Dodier ou Le Roi Rodonnal. Mais c'est avec Balade au Bout du Monde, série fantastique créée en 1981, qu'il réalise l'un des chefs-d'œuvre de la bande dessinée contemporaine, d'abord illustré par Vicomte puis Hérenguel et Faure (avec qui il donne également naissance à Elsa), et enfin par Laval.
    Comme scénariste mais aussi comme auteur complet, Makyo donna naissance à de grandes séries tout au long de sa carrière comme Grimion Gant de cuir (Glénat, 1983), Le Jeu de Pourpre (sur un dessin de Rocco, Glénat, 1994) ou Le Coeur en Islande (Dupuis, 1996) qu'il réalise en solo.

     

    fantastique,herbert james,flinn alex,carman patrickET SI C'ETAIT VRAI de Marc Levy - Roman fantastique pour ados et adultes

    Lauren est dans le coma, c'est indéniable. Mais elle est aussi dans le placard d'Arthur, un peu comme un fantôme, cela est tout aussi indéniable... Arthur, en tout cas, est bien obligé de l'admettre : il la voit, l'entend, la comprend et finit même par l'aimer. Mais que peut-on espérer d'un fantôme que l'on est le seul à distinguer? On ne tombe pas amoureux d'un mirage, on ne force pas son meilleur ami à dérober une ambulance pour kidnapper un corps dans le coma, on ne ment pas à la police pour sauver une ombre, et pourtant...


    Marc Lévy signe ici un premier roman qui s'amuse du lecteur et de ses certitudes, toujours avec légèreté : comme Arthur, on se laisse prendre au jeu de Lauren, et comme lui, on finit par se dire, entre deux rebondissements: Et si c'était vrai.... Un livre pour aborder le fantastique de façon très légère mais non moins désagréable.

  • LE ROMAN D'AVENTURE(S)

    Si le Groupe lecture a pour thème "le roman d'aventure" en ce mois de mai 2014, c'est parce qu'il s'inscrit dans le programme de Mélod'histoires 2014 qui s'appelle "Ailleurs"... Ce mot "Ailleurs" nous a semblé être une invitation aux voyages. Et les voyages sont sources de nouvelles rencontres et parfois d'aventures.

    Notre aventure à nous, humbles lecteurs, a été de sélectionner quelques livres et autres documents sur ce genre littéraire qui fait encore des émules malgré la longévité de son histoire. Le roman d'aventure(s) est en effet un genre littéraire à part entière dont les premières traces remontent à l'antiquité. Il a traversé l'histoire sous des formes différentes pour atteindre son apogée en Europe au XIXème siécle avec des titres aujourd'hui qui font partie de nos "classiques" comme "Le dernier des mohicans" (COOPER), "Le tour du monde en quatre-vingts jours"(VERNE) ou L'île au trésor" (STEVENSON).

     Voici quelques-uns des livres contemporains que nous avons lu pour vous:

     

    guerre,australie,esclavage,roman d'aventures,navigationQUAND CE JOUR VIENDRA de Claude MICHELET

     

    La lettre en provenance de Paris, dont Terry Finnegan vient de prendre connaissance dans son bureau de Boston, est porteuse de mauvaises nouvelles. Le Nieuport de son amant, pilote dans l'escadrille des Cigognes, a été abattu au cours d'un combat aérien. Il serait toutefois toujours vivant. La jeune femme s'embarque immédiatement pour la France malgré le danger. Quand elle parvient enfin à localiser Sylvestre, il est en Allemagne et très gravement blessé. Grâce à un accord de coopération entre les deux pays et un peu d'ingéniosité, il se fait rapatrier en France. Les deux amants connaissent d'intenses mais brèves retrouvailles. Sylvestre reprend rapidement du service, mais loin du front. Terry, quant à elle, effectue des reportages de guerre afin de témoigner auprès de ses compatriotes. Mais elle doit rentrer au plus vite à Boston pour reprendre en main son groupe de presse. Ils se rejoignent pour quelque temps aux États-Unis afin de préparer l'entrée en guerre du pays, et c'est ensemble qu'ils rentrent en France ou Terry couvre le conflit pour la presse américaine. De Boston à Paris, de New York à Berlin en passant par Lisbonne, les deux amants se retrouvent égarés dans une course éperdue, emportés dans un tumultueux tourbillon, ballottés au gré du grand vent de l'Histoire.

    "Des longueurs un peu au début puis on est pris dans l'aventure: les horreurs de la guerre, l'accident, les séparations, leurs déterminations.  J'ai aimé ce livre car j'ai découvert la guerre sous un autre angle" C.V.

     

    5027-cover-indian-5325e3faebe21.pngINDIAN CREEK de Pete Fromm

     

    Le garde commença à parler de bois à brûler. Je hochais la tête sans arrêt, comme si j'avais abattu des forêts entières avant de le rencontrer.

    — Il te faudra sans doute sept cordes de bois, m'expliqua-t-il. Fais attention à ça. Tu dois t'en constituer toute une réserve avant que la neige n'immobilise ton camion.

    Je ne voulais pas poser cette question, mais comme cela semblait important, je me lançai :

    — Heu... C'est quoi, une corde de bois ? 

    Ainsi débute le long hiver que Pete Fromm s'apprête à vivre seul au cœur des montagnes Rocheuses, et dont il nous livre ici un témoignage drôle et sincère, véritable hymne aux grands espaces sauvages.

     

    "Un trés beau récit initiatique et une captivante leçon de vie". Christine Ferniot, TÉLÉRAMA

     "Ce n'est pas un livre, c'est une bouteille d'oxygène mélangé à du gaz hilarant. Avec un sens jubilatoire de l'autodérision, l'auteur fait le récit de cet apprentissage de la vie sauvage, composant avec cette matière brute un chef-d'œuvre du nature writing". Raphaël Stainville, LE FIGARO MAGAZINE

    "Une des plus belles aventures qui soit: celle de la rencontre avec soi-même" G. O.

     

    41EnZPdYMjL._SY445_.jpgCE QU'IL ADVINT DU SAUVAGE BLANC de François Garde

     

     Au milieu du XIX° siècle, Narcisse Pelletier, un jeune matelot français, est abandonné sur une plage d' Australie. Dix-sept ans plus tard, un navire anglais le retrouve par hasard : il vit nu, tatoué, sait chasser et pêcher à la manière de la tribu qui l'a recueilli. Il a perdu l'usage de la langue française et oublié son nom.
    Que s'est-il passé pendant ces dix-sept années ? C'est l'énigme à laquelle se heurte Octave de Vallombrun, l'homme providentiel qui recueille à Sydney celui qu'on surnomme désormais " le sauvage blanc".

    Inspiré d'une histoire vraie, Ce qu'il advint du sauvage blanc est le premier roman de François Garde.

    Il a obtenu le prix Goncourt du premier roman.

    Ce roman est construit en deux temps : les chapitres alternent entre le récit de l'aventure de Narcisse sur l'île du Pacifique et les lettres écrites par Octave, adressées au président de la société de géographie, expliquant ses expériences avec Narcisse. Très agréable à lire, vivant, il mêle donc le genre épistolaire et le roman d'aventure.

    Ce roman soulève certaines questions sur la manière dont on peut oublier sa vie passée, sur la différence, l'intégration. En vivant dans une tribu, Narcisse oublie la langue et la manière de vivre qu'il avait avant. Ce qui fait naître une réflexion sur les fondements de l' identité.
    Il ne s'agit donc pas d'un nouveau Robinson Crusoé. François garde s'intéresse surtout au côté psychologique de cette aventure. SN

     

     

    9782070610754FS.gifSEUL SUR LA MER IMMENSE de Michael Morpurgo

     

    En 1947, le tout jeune Arthur est embarqué, comme des milliers d'autres orphelins, sur un bateau à destination de l'Australie. Il ne sait pas encore qu'il ne reverra pas sa sœur ni sa terre natale anglaise. Désormais sa vie entière se fera là-bas, jalonnée d'épreuves mais aussi illuminée par la rencontre de personnages extraordinaires et par sa passion de la mer. Bien des années plus tard, Allie, la fille d'Arthur, quitte la Tasmanie, au sud de l'Australie, à bord de son bateau. Elle s'apprête à accomplir une formidable traversée en solitaire. Son but : franchir les océans pour gagner l'Angleterre, dans l'espoir de retrouver sa tante Kitty, la sœur de son père.

     

    "Un roman à lire à partir de 12 ans, emprunt de réalisme aussi bien d'un point de vue historique que technique avec la description de la traversée de l'océan par voilier. Un récit sensible et émouvant sur les conditions d'esclavage des orphelins britanniques après 1945, envoyés vers les colonies. Un bon roman d'aventure certes d'un auteur qui maitrise parfaitement le sujet et l'écriture mais aussi le roman d'un leçon de vie. A conseiller". S.D.

     

     

    guerre,australie,esclavage,roman d'aventures,navigationMANUSCRIT TROUVE A SARAGOSSE de Jean Potocki

    Le comte Jean Potocki (1761-1815) est un polonais de noble extraction qui a passé sa vie en voyages, en études et en écriture. C'était un homme libre se souciant peu des convenances dues à son rang. Ayant fait ses études en Suise, il parle et écrit en français quantité de compte rendus de voyages et d'études de toutes sortes. Son seul ouvrage qui ne soit pas savant est ce roman "Manuscrit trouvé à Saragosse" qui n'a eu aucun succès en son temps.

    L'auteur présente ce livre comme un manuscrit trouvé par hasard, portant en titre "Quatorze journées de la vie d'Alphonse van Worden". En quatorze chapitres on suit les tribulations d'une foule d'aventuriers en Espagne, en Corse, au Maroc, en Italie. Mais on est conduit aussi par des aventurières entouré au petit matin de squelettes, de fantômes de d'ossements, c'est à n'y rien comprendre. C'est une aventure en soi que de lire ce livre. Les protagonistes sont très bavards, chacun raconte la vie de son successeur du chapitre suivant.

    "L'excellence de la langue française du 19ème siècle - et les étrangers écrivent mieux le français que les français- est la principale qualité de l'ouvrage, qui n'interessera pas les vrais amateurs de livres d'aventures, au sens où on l'entend aujourd'hui." J-P. D.

    "Un véritable chef-d’œuvre de la littérature française comme de la littérature fantastique mondiale." Babelio

     

     guerre,australie,esclavage,roman d'aventures,voyage,potocki jeanLES ÂMES JUIVES de Pierre Bourgeade

    "Avec un titre comme celui-là, on est fondé à penser à "encore une histoire de guerre". Et on a raison.

    C'est aussi un roman d'aventures, dont les deux héros sont Adam qui cherche ses origines, et Rachel, sa mère, miraculée du Vel-d'Hiv.

    Adam enseigne le français dans les universités allemandes. Par ses parents il se croyait bon catholique moyen, sauf que son père lui révèle avant sa mort, leur judéité: leur nom n'est pas Robineau mais Rabinovitch, sa mère était née non pas Marie mais Rachel Blum. Le jeune homme est perturbé. Pour lui commence une double aventure: retrouver les traces de ses grands-parents, d'une part, et retourner au judaïsme jusqu'à aller vivre à Jérusalem. Quête de l'origine, quête d'identité spirituelle qui évoque "l'histoire du juif errant", de Jean d'Ormesson. Adam est déchiré entre l'Evangile qui dit l'amour et la Thora qui dit la mémoire.

    Et c'est une petite leçon de philosophie. Et c'est une très belle aventure que ce petit roman de 120 pages. Et c'est peut-être un peu plus qu'un roman..." J-P.D.

    Peut-on tirer un trait sur le passé, échapper à la mémoire des siens ? Ce roman déroule l'histoire d'une famille juive de 1942 à nos jours. Une fiction courte, presque une parabole, pour embrasser trois générations – entre le Vél'd'Hiv et Israël aujourd'hui. L'écriture au scalpel semble effacer l'émotion pour s'en tenir aux faits, mais elle dégage une extraordinaire puissance et une souffrance infinie.
    En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/les-ames-juives,102226.php#9Z1MKBWB6b3hZWBQ.99

     "Peut-on tirer un trait sur le passé, échapper à la mémoire des siens ? Ce roman déroule l'histoire d'une famille juive de 1942 à nos jours. Une fiction courte, presque une parabole, pour embrasser trois générations – entre le Vél'd'Hiv et Israël aujourd'hui. L'écriture au scalpel semble effacer l'émotion pour s'en tenir aux faits, mais elle dégage une extraordinaire puissance et une souffrance infinie." Télérama n°3323 (septembre 2013)

     

    guerre,australie,esclavage,roman d'aventures,voyage,potocki jean,bourgeade pierre,vel-d'hiv,judaïsmeLES TROIS VIES D'ANTOINE ANACHARSIS de Alex Cousseau

     

    Ce roman nous raconte les aventures d'un mulâtre, descendant du célèbre pirate Olivier Levasseur. Né avec un mystérieux collier contenant le plan du fameux trésor de son aïeul, il part à sa recherche traversant plusieurs continents. Depuis Madagascar en 1831 où il est né jusqu'au Caraïbes puis en Amérique du Nord et du Sud, il va être tour à tour esclave dans une plantation, voleur à New York et baleinier au Cap Horn.

    Mêlant personnages fictifs et réels, ce roman nous décrit les moeurs du 19ème siècle ainsi que les grandes inventions techniques (télégraphes, photos, train) ainsi que la fin de l'esclavage.

    Roman ados à partir de 14 ans.

     

    On se passionne à le suivre dans ses multiples rencontres, croisant ici un Indien yuchi qui pourrait avoir existé, là Edgar Poe ou les sœurs Fox, qui auraient faits de formidables personnages de fiction.
    En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/les-trois-vies-d-antoine-anacharsis,87050.php#wA7RgC3miRGiPqPM.99

    "Roman agréable à lire qui par certains côtés nous fait penser à des écrivains du 19ème." S.M.

    "Un très beau livre, servi par une plume légère et élégante. Les aventures d’Antoine sont si improbables qu’aucune identification au personnage n’est possible, et c’est tant mieux. On garde ainsi un œil neuf et averti pour comprendre et savourer chacune des découvertes de ce héros pas comme les autres." La cause littéraire.

     "Avec une écriture toujours aussi impeccable et une grande habileté, Alex Cousseau parvient à jongler avec une multitude de lieux et d’époques, significatifs du 19ème siècle. En effet, commerce triangulaire, pirates et flibustiers, abolition de l’esclavage, conquête de l’ouest américain, sont brillamment évoqués au fil du voyage d’Antoine. Il y a de l’aventure dans ce roman, mais aussi du fantastique, et ce mélange des deux fonctionne à merveille. Comme dans tous grands romans d’aventure, l’auteur n’oublie pas la part de mystère, de rebondissements, et de paysages exotiques ! La part d’apprentissage n’est pas en reste non plus et les obstacles qui vont se mettre en travers de la route dAntoine ne sont pas sans rappeler le schéma du conte. Un beau roman d’aventure où l’évasion est au rendez-vous!". Rocambolivresque.

     

     guerre,australie,esclavage,roman d'aventures,voyage,potocki jean,bourgeade pierre,vel-d'hiv,judaïsme,cousseau alexIL FAUT TUER CHATEAUBRIAND ! de Dominique Baudis

     Déodat Dureau, enfant trouvé élevé par un cordonnier de Toulouse, rejoint l'armée et embarque avec Bonaparte pour l'expédition d'Egypte. Il participe courageusement à toutes les batailles.

    En 1799, lorsque Bonaparte part en abandonnant son armée, Déodat reste en Orient. Il devient esclave, jusqu'à ce que le pacha Méhémet-Ali, le nouveau roi d'Egypte, l'achète. Sous le nom d'Abdallah de Toulouse, il recrute une garde d'anciens soldats français, qui deviendront "Les français du Pacha" et règneront sur Le Caire.

    Ce sont leurs aventures, leurs amours et leurs intrigues qui croiseront le chemin de Chateaubriand...

     "Bon roman d’aventures, d’intrigues, dont Chateaubriand réchappera de peu ». D.D.

     

    guerre,australie,esclavage,roman d'aventures,voyage,potocki jean,bourgeade pierre,vel-d'hiv,judaïsme,cousseau alexVOL DE NUIT d'Antoine de Saint-Exupéry

    C’est un récit tragique de ces pilotes des avions postaux de la Patagonie, du Chili, du Paraguay du Sud, du Nord et del’Est de Buenos Aires; ces pilotes engagés la nuit dans les dangers des routes aériennes chargées de mystères et de surprises, à quoi s’ajoute l’angoisse de la nuit. Rivière, précurseur des vols de nuit, met au premier plan la réussite de son entreprise. Il insuffle à ses pilotes les vertus du courage, de l’abnégation et exige d’eux le maximum, voire l’impossible. Pellerin, un des pilotes, a finalement atterri au prix d’énormes difficultés mais Fabien, lui, a disparu dans la nuit. Pourtant cette mort de Fabien, malgré son cortège de malheurs n’a pas brisé l’élan de Rivière qui, au même instant, a donné un nouveau départ pour l’Europe.

    Antoine de Saint-Exupéry nous présente les vols de nuit sur le réseau, les difficultés auxquelles peuvent être confrontés les pilotes et fondamentalement l’occupation du personnel au sol.

     

    "Le vol de nuit est une aventure mais ce n’est pas une aventure gratuite. Les pilotes ont une mission, celle d’ouvrir et d’assurer pour les générations futures les vols de nuit. Les risques qu’ils courent constituent leur participation à l’édifice des temps modernes et leur aventure montre la grandeur de l’homme."

     Roman ados et adultes à partir de 12 ans

     

     

    guerre,australie,esclavage,roman d'aventures,voyage,potocki jean,bourgeade pierre,vel-d'hiv,judaïsme,cousseau alex,saint-exupéry antoine,baudis dominique,chateaubriand,aviationLE VENT D'ESPAGNE de Colette Laussac

    On les appelait les Gavachos. Ils étaient limousins et partaient en Espagne, chassés par la misère ou poussés par le démon du voyage. En 1630, deux adolescents vont ainsi s'élancer chacun de leur côté en direction des Pyrénées. Le premier, l'Espiègle, part conquérir la Séville mythique que lui a vantée un vieil émigré andalou. Le second, Anthoine, fuit son village. Ils ne tarderont pas à se trouver sur la route de Montauban et poursuivront ensemble leur chemin.

    Le voyage est long de Brive à Séville. Pour les deux jeunes gens, le danger est à chaque tournant. L'Espiègle a accepté de passer la frontière avec un exemplaire de la Bible réformée, ce qui, par ces temps troublés, peut lui valoir le bûcher. Anthoine, de son côté, n'est pas ce qu'il paraît. Fille déguisée en garçon, elle a dû abandonner son village à cause de son appartenance à cette étrange Confrérie des cagotes, qu'on soupçonnait de sorcellerie. Bientôt, l'Espiègle en fait la découverte...

     

    "Ce roman nous fait voyager dans le temps. L’Enseigne et Anthoine fuient la misère du royaume de France pour la riche Espagne du XVIIème siècle.

    Un agréable moment de lecture avec ce livre." D.D.

     

     

     

    Le 21/09/2013 - Mise à  jour le 20/09/2013 à  23h45
    Christine Ferniot - Telerama n° 3323


    En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/les-ames-juives,102226.php#9Z1MKBWB6b3hZWBQ.99

    Peut-on tirer un trait sur le passé, échapper à la mémoire des siens ? Ce roman déroule l'histoire d'une famille juive de 1942 à nos jours. Une fiction courte, presque une parabole, pour embrasser trois générations – entre le Vél'd'Hiv et Israël aujourd'hui. L'écriture au scalpel semble effacer l'émotion pour s'en tenir aux faits, mais elle dégage une extraordinaire puissance et une souffrance infinie.

    Le 21/09/2013 - Mise à  jour le 20/09/2013 à  23h45
    Christine Ferniot - Telerama n° 3323


    En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/les-ames-juives,102226.php#9Z1MKB

    Peut-on tirer un trait sur le passé, échapper à la mémoire des siens ? Ce roman déroule l'histoire d'une famille juive de 1942 à nos jours. Une fiction courte, presque une parabole, pour embrasser trois générations – entre le Vél'd'Hiv et Israël aujourd'hui. L'écriture au scalpel semble effacer l'émotion pour s'en tenir aux faits, mais elle dégage une extraordinaire puissance et une souffrance infinie.

    Le 21/09/2013 - Mise à  jour le 20/09/2013 à  23h45
    Christine Ferniot - Telerama n° 3323


    En savoir plus sur http://www.telerama.fr/livres/les-ames-juives,102226.php#9Z1MKBWB6b3hZWBQ.99
  • Nous avons lu pour vous... Laura KASISCHKE

    L. K. a 52 ans. Elle est une poétesse et écrivaine américaine. Elle est romancière depuis maintenant 16 années. Dans la vie, elle enseigne les lettres à l'université de Ann Arbor. Elle a aujourd'hui neuf romans à son actif.

     

    • À Suspicious River (Suspicious River) (1997)
    • Un oiseau blanc dans le blizzard (White Bird in a Blizzard) (1999)
    • La Vie devant ses yeux (The Life Before Her Eyes) (2002)
    • Rêves de garçons (Boy Heaven) (2007)
    • À moi pour toujours (Be Mine) (2007)
    • La Couronne verte (Feathered) (2008)
    • En un monde parfait (In a Perfect World) (2009)
    • Les revenants (The Raising) (2011)
    • Esprit d'hiver (Mind of winter) (2013)

     

    Nous avons lu six de ses romans pour vous....

     

    A SUSPICIOUS RIVER

    kasischke lauraLeila a vingt-quatre ans. Elle est réceptionniste au Swan Motel, à Suspicious River, une petite ville tranquille du Michigan. Et pour quelques dollars de plus, elle peut être comprise dans le prix de la chambre. Elle vend son corps sans passion, sans tristesse, sans avidité de l'argent non plus. Sainte et martyre, Leila est au-delà de son propre corps, plus sensible à la matière du monde qu'aux hommes. La clé de sa descente aux enfers gît dans l'enfance, et Leila sait, sans doute, qu'elle rejoue le destin tragique de sa mère.

     

     

     

    "Un roman dur, cruel, inquiétant, "glauque" diraient certains ou certaines où l'on regarde Leila avancer consciemment et progressivement vers un destin qui semble inéluctable. Est-ce qu'on ne peut échapper à son destin ? Est-ce que Leila ne peut échapper au souvenir terrible de sa mère, souvenir qui a laissé des traces indélébiles en elle au point où elle ne peut que reproduire ce que sa mère vivait ? Alors qu'elle semble avoir fait le choix de se sauver elle-même, on comprend bien vite que c'est une toute autre voie qu'elle a choisie... On connait alors déjà la fin. Le fait que ce premier roman soit dur n'empêche pas qu'il soit écrit dans un style remarquable." SD

     

    "C'est vrai, dit Kasischke. Chez moi, la tension fait toujours partie de l'atmosphère. La violence aussi. Celle qui entoure le drame qui est en train de se nouer. Le sentiment du danger peut se loger partout. Y compris dans les détails les plus inattendus. Un coup de vent, un coup d'oeil. Un souvenir qui vous suit à votre insu. Un objet, une musique..." (Le Monde des livres - 22/08/2013)

     

    LA VIE DEVANT SES YEUX

     kasischke lauraDiana vient d'atteindre la quarantaine. Elle a apparemment tout pour être heureuse : un mari professeur de philosophie, une jolie petite fille et une belle maison. Elle est cette mère de famille américaine typique, qui accompagne les sorties scolaires de sa fille, qui cuisine admirablement et enseigne le dessin à mi-temps. Pourtant le passé - et l'événement traumatisant qui en est au coeur - ne cesse de la hanter, par bouffées, et ces flashes sont autant de ruptures dans la narration du présent de Diana.

     

     

     

    "Par un effet d'éclatement chronologique, Laura Kasischke crée ainsi une sorte de science-fiction " domestique ", et nous livre une critique cruelle de l'Amérique petite-bourgeoise." (Babelio)

    "Il m'est difficile d'être embarquée dans un récit si déroutant par ses contrastes : scène de violence, vie américaine tranquille, adolescente perturbée, épouse modèle, les retours en arrière, le présent qui est en fait le futur, les remords ... Mais il est certain que cette histoire restera dans ma mémoire. N'est-ce-pas le but ?"  A.J.

     

     

    RÊVE DE GARCON

    kasischke laura

    Les protagonistes de ce roman sont une troupe de pom-pom girls en stage d'entrainement ou plutôt en camp de vacances au bord du lac des Amants. Ces jeunes filles ont de 15 à 18 ans, l'une d'elle a son permis et une voiture. Aux USA, on a le permis à 16 ans. Dons on fait le mur de temps en temps, on reste au lac pour un bain de minuit: il vaut mieux gâcher sa jeunesse que ne rien faire du tout !

    Sauf que des garçons les rencontrent à la station service, les suivent, les poursuivent et les espionnent. ET ce qui devait arriver arrive: surtout pas ce que l'on pourrait croire (ce sont des filles sérieuses). Un accident bête et dramatique ajoute un petit air de polar, qui conclut en sérieux le livre commencé en éclats de rire dans une ambiance de camps d'ados.

     

    "La traduction française est excellente et le texte bien construit, avec des retours en arrière clairs et pas ennuyeux. Les jeunes trouveront du plaisir à la lecture, aussi bien que les vieux lecteurs blasés !" J.P.D.

    "Comme tous les romans de Laura Kasischke, Rêves de garçons se lit extrêmement vite, dans l’attente d’un drame terrible et toujours imminent, que l’on redoute et que l’on espère à la fois. Kasischke y est meilleure que jamais, tant elle parvient à restituer la grâce de ces filles parfaites, qui sentent les lotions et le shampoing, et dont l’insolence n’est que la hâte de se faire désirer. Sa poésie est toujours aussi précise et subtile, jamais hermétique et si savoureuse qu’on la remarque à peine." S.M. (Extrait d'un blog)

    "Super et terrible.A faire lire à toutes les jeunes filles ados qui ont envie d'ailleurs. Bon outil de prévention." V.S.

     

    A MOI POUR TOUJOURS

     

    kasischke laura

     

    Sherry Seymour, professeur d'anglais à l'université, mène depuis vingt ans une vie heureuse et paisible dans une petite ville du Middle West américain.Son fils unique a quitté la maison pour faire ses études. Sa vie de couple est devenue routinière. Son job d'enseignante ne lui réserve plus la moindre surprise. Alors, le jour de la Saint Valentin,quand elle reçoit un petit billet anonyme" A moi pour toujours ", elle s'émoustille, se flatte d'être encore désirable et brûle de connaître l'auteur de ce message. S'agit-il du beau Bram, le mécano de la ville? Peut être . . . Mais l'occasion est trop alléchante et Sherry se précipite dans le lit de Bram pour s'offrir une bonne tranche d'adultère. Avec la bénédiction complice de son mari, qui espère que leur couple sortira plus soudé d'une aventure qu'il croît anodine. Il se trompe et ignore que ce petit jeu aura un dénouement tragique...

     

     

     

    "Il faut un peu de volonté pour entrer dans le roman de Laura Kasischke. Le début est long.Mais imperceptiblement, on est pris au piège de l'auteur et on assiste, très étonné, à la renaissance sexuelle de Sherry. On découvre, abasourdi, la perversité du jeu amoureux qui s'installe entre cette femme, son amant et son mari complice. Dans la dernière partie du roman, maints rebondissements de plus en plus troublants, donnent un autre rythme à la lecture. On suit avec une angoisse grandissante mais aussi avec curiosité, le dérapage de la vie de cette héroîne jusqu'au drame final." S.N.

     

     

     

    LA COURONNE VERTE 

    kasischke laura

    Véritable rituel, les vacances de printemps marquent le passage à l'âge adulte pour les élèves de terminale aux États-Unis. Quittant pour la première fois le nid familial, ils partent une semaine entre amis dans un cadre exotique.
    Face à l'insistance de leur amie Terri, Anne et Michelle renoncent à la croisière dans les Caraïbes qu'elles avaient prévues et lui préfèrent les plages mexicaines. En dépit des mises en garde maternelles, Anne et Michelle acceptent d'aller visiter les ruines de Chichén Itzá en compagnie d'un inconnu. Cette expérience les entraînera bien au-delà de la simple découverte culturelle, pour leur plus grand malheur...

     

     

    "Laura Kasischke, dévoilant avec son talent habituel les égarements et les inquiétudes des jeunes gens, construit un roman aussi troublant que profond." (Extrait de Babelio)

    "Ce n'est pas tant le suspense qui tient en haleine dans les livres de cette romancière du Michigan. C'est la rêverie aveuglante qui précède toujours le drame, ce moment de flottement où la clairvoyance se débat pour se faire entendre. La Couronne verte consacre son art du doute. Même perpétré, le mal y garde toujours le masque du bien." (Télérama - 2008)

     

     

    THE RAISING by Laura Kasischke

     

    8662827.jpgThis is the story of a college campus tragedy. Nicole Werner, a sorority girl, dies in a mysterious car accident while her boyfriend, Craig, who was driving, survives, but without any memory of that night. The version of the accident given by the media does not correspond to what Shelley, the first and only witness saw… there are strange rituals on the campus… and some people claim they sometimes see Nicole’s ghost…

     

     

     

    "This thriller is quite interesting and the first half is really great, with characters well depicted, but the end is weak, unconvincing  and disappointing… (for instance, I still don’t understand how the accident happened !)

    There are also some very morbid and creepy details which bring nothing to the story and could have been avoided (in my opinion).

    As a conclusion, a good book but not an excellent one." J.M.       

     

    Traduit en français sous le titre: "Les revenants"- Ed. Bourgois, 2011.kasischke laura

     

     

     

     

     

     

     

    ESPRIT D'HIVER 

     kasischke laura  En ce jour de Noël, rien ne se passe comme prévu pour Holly. Réveillée tard, elle est assaillie par une angoïsse inexplicable lorsque son mari, parti chercher ses parents à l'aéroport lui téléphone pour la prévenir qu'il est à l'hôpital avec sa mère. Ses invités se décommandent les uns après les autres, un tempête de neige bloque toute la ville...

    Son angoïsse va aller crescendo au fil des heures ainsi que le comportement étrange de sa fille Tatianna qui ne cesse de faire preuve d'agressivité.

    Ce roman en huit clos va devenir de plus en plus étrange jusqu'au coup de théâtre final.

    "J'ai beaucoup aimé ce livre à l'atmosphère étrange et un peu surréaliste...de plus il est très bien écrit." S.M.

    "On pourrait presque dire que c'est la spécialité de L. Kasischke que de dépeindre des atmosphères lourdes de secrets, de drames refoulés. Le décor se met toujours en place lentement dans ses livres, il est sobre et parle de gens et de vies simples en apparence et rapidement, on sent que les choses sont beaucoup plus compliquées qu'on ne le croit et qu'elles vont mal tourner. On appréhende alors la suite même si on la sent inéluctable, et on l'attend jusqu'au bout pour finir assommé. " S.D.

    "Ce livre traine en longueur. Je n'ai pas réussi à accrocher jusqu'au bout". C.D.

     

     

  • Graine de critiques...

    Grapilleurs, grapilleuses, le groupe lecture reprend !

    Rendez-vous au mois de septembre avec vos lectures de l'été !

    Nous nous réunirons mercredi 18 septembre à 18h sur le site de Mont-sous-Vaudrey.